L’autr-e-moi

Ré belle lion.

Si tu n’aimes pas le fouillis, abstiens toi de lire ce qui suit. Et il se peut qu’à la fin tu te fâches avec moi.  Dans le milieu où j’ai grandi, on me disait qu’être trop intelligente faisait peur aux hommes sous entendu que c’était mal car la femme en question ne pourrait pas se […]

L’éponge

Sur le bord de l’évier en cérame blanc, façon timbre, elle est posée là, sur le dos à gratter. On voit le vert qui s’effiloche (un peu comme l’intérieur de mon genou arthrosé!), et la couche plus ou moins épaisse du beige, qui essuie.  Une éponge qui ne sert pas souvent, voire jamais, dessèche. Elle […]

Mal des transports

Ce matin au réveil, j’étais passée sous un train. Ce n’était pas à la suite d’un rêve ou d’un cauchemar, c’est mon corps, rouillé, endolori, écrasé, lourd, qui ne voulait pas marcher droit, juste tenter de tituber jusqu’à la porte, l’oeil encore fermé, la paupière collée.  Non, ce sont les mots de mon fils, ils […]

Échappée

Train 8715 11:00 Jeudi 8 novembre Toujours, en ville, dans le dédale des rues, le manque d’un horizon. Les lignes de fuite sont fermées au plus près d’un bus, ou d’un mur. Il faut lever la tête pour voir le ciel, ou les pointillées d’une suite de lampadaires. On peut trouver de la poésie, et […]

Mouchoir en papier

Elle ne supporte pas les hommes qui regardent du porno avant de sauter leurs épouses. C’est ainsi qu’elle le conçoit : chaque film est la possibilité d’une aventure jetable, une femme objet, futur déchet, à mettre aux oubliettes après éjaculation. La femme, l’épouse, la fidèle, quelle erreur ! Alors qu’elle s’apprête encore de dentelles de […]

Sauvage

Il semble vraiment que je sois sauvage. Ce matin, un copain d’une cousine est venu. Quand il s’agit des « copains de », l’homme est capable de se mettre en quatre. Capable, alors même que 5 minutes plus tôt il était débordé, d’offrir un café et de donner son temps. Moi, non. Les amis des amis sont […]

Automne

J’entre l’automne en moi. Alors que le ciel se grise de l’aube, par la fenêtre entr’ ouverte, un souffle d’air vient chatouiller mon nez alors qu’un oiseau chante sous mon oreiller. Je sais qu’il va falloir remettre des chaussures fermées, ce matin, pour supporter l’humide rosée, qui suffit juste à tremper mes pieds, tout en […]